• Les fictions c'est cool. #2

         Après la guerre, Rélénor, l’oncle de Phàérys,  aspirait à une vie simple et paisible loin de la violence et du pouvoirs. Avec ce qu’il pu réunir comme argent, il rejoins ce village qui par son isolement lui convenait à merveille. Il acheta une vielle maison qu’il réussi, après des mois et des mois de travaux à sa seul force, à transformer cette ancienne demeure en une grande ferme resplendissante. Il construit une grange, des enclos, laboura les champs… 

     

     Cependant, Phàérys n’était avec lui que depuis quelques années. C’est au cours d’un printemps très froid, quand la  la grande révolte éclata qu’il arriva. En à peine deux mois, la royauté s’effondra… Ville après ville la révolte contre le roi à l’époque appelé  Olaf, dit « Le bon », devint incontrôlable. Si bien que le roi, fut chasser de sa demeure et traqué pour être exécuté ou pire… Le père de Phaèrys était quelqu’un d’important à la cour, et au deuxième jour de sa fuite, sa femme fut touchée par un carreau d’arbalète. Elle mourût quelque heures après avoir été blessée, en sérant son fils de six hiver dans ses bras. Il était dans les traditions ; de laisser un enfant choisir à ses dix ans le nom qu’il souhaitait porter. Cependant le mari aimant, voyant son épouse, dans ses dernier instants, décida de nommer son fils pour que sa femme, puisse mourir avec l’éternel souvenir du nom du seul fils qu’elle avait enfanté. Le père proposa Illurain, du nom de son grand père, cependant il laissa la reine choisir, car elle n’approuvait pas ce choix ; elle choisi Phàèrys : un nom tout droit sortit d’un passé lointain, d’un peuple oublié de tous et d’une de ses légendes les plus ancienne ; « Phàèrys, l’enfant du dragon »… Un nom puissant et fier, pour un enfant qui aura grandement besoin de c’est deux qualités, pour survivre dans ce monde  de charogne. Le mari n’approuvait pas entièrement mais voyant sa femme dépérir il y consentit. Ainsi, l’enfant se prénomma Phàèrys. L’enfant ne comprenait pas l’agitation de ses parents. Il alla se blottir contre la poitrine de sa mère, il y resta un moment. Il sentait la chaleur rassurante qui émanait de la poitrine de sa mère. L’enfant sentait  aussi cette chaleur s’atténuée et disparaitre pour laisser place à une froideur effrayante. Puis  dans un dernier battement de coeur, la mère, serra son fils avec toutes les forces qui lui restaient. Enfin plus rien… Les bras de la mère s’écartèrent… La pression des bras n’était plus… La femme, mourût sans un râle, sans un bruit, sans un soupir… L’enfant s’écarta doucement, effrayé, apeuré, il se mis à pleurer. Même pour un enfant, pour qui le concept de la mort dépassait la raison, la situation était évidente… Sa mère n’était plus… Le père, tenta tant bien que mal de retenir ses larme, il enlaça son fils et fit son possible pour réconforter l’enfant… Mais rien n’y fait. Et le mari qui avait tant aimé, finit lui aussi par laisser couler toute les larmes de son corps. 


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Décembre 2017 à 21:18

    Superbement bien écrit !!!

    Malgré le fait que ce soit très triste, j'ai vraiment adoré ( surtout pour le style d'écriture et parce que tu parles de "l'enfant du dragon  " mais bon, chut hein XD, je n'ai rien dit du tout et je ne suis absolument pas une grosse fana de dragons, non non pas du tout ^^" ).

    Je ne sais pas si ça fait longtemps que tu écris, mais en tout cas, j'ai vraiment pris plaisir à lire ce petit bout de texte. Car je dois bien l'avouer, ça fait un bien fou de pouvoir lire un texte avec peu de fautes et surtout qui ne soit pas dans un style "plat"... ( Je sais pas trop si tu vois de quoi je veux parler...)

    Du coup, BRAVO !!!

      • Mercredi 10 Janvier à 20:28

        Tu me combles de bonheur à chaque nouveau commentaire dis donc... XD Pour les fautes, sache cependant que j'en fais énormément et c'est bien peu de le dire... Pour les dragons personne ici ne te jugera il me semble... x) Après le style plat j'avoue ne pas être sur du sous entendu que tu caches là dessous... XD

      • Mercredi 10 Janvier à 21:21

        Mais de rien, en tout cas, moi, je prends plaisir à lire tes textes et à te faire plaisir par conséquent en les commentant. Pour les fautes, c'est pas bien grave, tout le monde en fait ( heureusement encore !!! ), ce que je disais c'est que au moins tu ne fais pas deux fautes à chaque mot ^^.

        Heureusement que personne ne me critique par rapport aux dragons XD j'aurai un peu l'air bête ^^"

        Quand je dis un style "plat", c'est le texte qui tourne en rond, sans aucune richesse lexical, qui est répétitif qui ne veut rien dire. Parce que vu le nombre de textes que l'on m'a demandé de lire pour donner un avis ( je tiens quand même à préciser que mon style est catastrophique et que franchement, mes textes ne me satisfont pas...du coup, je ne sais jamais trop quoi dire en critique étant que je ne suis absolument pas un exemple à suivre, c'est assez déroutant par moment ^^" ), parfois, tu as juste envie de te tirer les cheveux...

        M'enfin, je ne suis pas là pour critiquer et loin de là car tout le monde doit bien débuter un jour ou l'autre...

      • Samedi 13 Janvier à 15:40

        Certes m'enfin... Merci encore ! <3

        T'aurais peut être l'air bête mais il n'en serais rien c'est une preuve d'intelligence d'aimer les dragons, c'est de la logique pur ! Je les aimes il m'aime, je les aimes pas il me mange donc aimer les dragons = instinct de survie = intelligence B)

        Aujourd'hui être satisfait de soi n'as pas d'importance si les autres sont satisfait de ce que tu fais alors tu finiras par l'être de toi ;)

        C'est important de critiquer ça permet d'évoluer donc critique tant qu'il te plaira de critiquer ! :)

      • Samedi 13 Janvier à 16:01
        De riiiien ^^
        Tellement bien défini XD merci X)
        Oooh, merci, mais on va dire que la confiance en soi et moi, c'est pas encore ça...XD
        Voui, c'est sûr, merci ^^
      • Dimanche 21 Janvier à 21:18

        J'ignore l'âge que tu peux avoir donc je vais me permettre de te dire que la confiance viendra en grandissant, et en élargissant tes connaissances au monde extérieur, tu te rendra compte que ton travail se démarque de la plupart des écrits qui sont disponibles de nos jours (pour en avoir lu certains et les avoir apprécié), malgré le grand nombres d'artiste très compétant qui sont représenté sur internet.

      • Dimanche 21 Janvier à 21:47
        Oui, c'est sûr, Merci. C'est vrai que je suis jeune, donc c'est probablement à cause de ça ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :