• Chapitre 1

     

            Aaron Longfeu s'ennuyait ferme. Lui, le Seigneur noir, le Fléau, le Tyran immortel, le Bras droit de la Mort… Les bardes et les hérauts pouvaient lui donner autant de surnoms terrifiants qu'ils le voulaient, ce n'étais pas ça qui allait le tirer de la torpeur constante dans laquelle il était ces derniers temps ! Il n'arrivait plus à s'intéresser à quoi que ce soit, et dernièrement, de plus en plus souvent, il lui arrivait de remettre en question la voie qu'il avait empruntée…

            Il ne savait pas trop ce qui l'avait poussé à devenir méchant, ça c'était juste fait comme ça… naturellement ! Lorsqu'il était jeune, les autres garçons de son âge voulaient devenir des chevaliers, des mages, des prêtres… Lui était devenu un monstre, cruel et sans pitié, tout comme son père, tout comme son grand-père avant lui, qui l'était lui-même devenu sous l'influence de l'arrière-grand-père d'Aaron… Chez les Longfeu, faire le mal était une histoire de famille, que l'on se transmettait de génération en génération !

            Mais maintenant qu'Aaron avait pris la place de son père Viktor à la tête de l'empire familiale (des ruines qu'il en restait à vrai dire, après des années à se parquer comme des bêtes, sans essayer de s'enrichir ou de s'agrandir) depuis un certain temps, il ne ressentait plus ce frisson de plaisir en entendant un prisonnier se faire torturer, un de ses sujets mentir ouvertement pour en blesser un autre, ou une quelconque malfaisance de la part de quelqu'un. Tout ce qu'il appréciait auparavant le laissait désormais complètement indifférent.

            Il y avait aussi le fait que les rares événements qui lui permettaient de se défouler, comme les guerres, étaient à présent vides de sens : Au début, le Fléau ressentait le frisson du danger à chaque combat, il se battait pour étendre son territoire mais aussi pour vivre, car l'armée laissée par ses aïeuls était plus proche d'un petit groupe de guerriers que d'une force militaire digne de ce nom ! Maintenant, il était à la tête de la plus grande puissance guerrière des terres d'Eternae, composée d'orcs, de trolls, et de milliers de créatures plus ignobles les unes que les autres... Et il avait fini par s'asseoir sur le trône de Londaris, la capitale, sans avoir face à lui la moindre résistance ! Il ne lui restait désormais plus qu'à conquérir le royaume de Titjuvanas, situé à l'extrême ouest d'Eternae, et son empire s'étendrait alors sur toutes les terres connues…

            « Ag'roth, vient ici ! » Cria Aaron, plus par habitude que par colère. Le vieil orc arriva, le dos courbé. Même ainsi, il demeurait plus grand qu'un humain, et des muscles puissants roulaient sous sa peau malgré le fait qu'il était déjà au service des Longfeu lorsque Viktor pris le contrôle du domaine familiale, de nombreuses années auparavant. Il leva ses yeux rouges vers le Seigneur noir, et lui demanda :

    « Qu'y a-t-il maître ?

    - Je dois m'absenter quelques jours, fais seller Escomor ! Lui

    ordonna Aaron.

    - Mais, maître, qui va diriger l'empire durant votre absence ?

    L'interrogea le vieux guerrier.

    - En tant que bras droit, c'est toi qui aura cet honneur !

    Répondit Aaron, sûr de lui.

    - Maître, je ne sais pas si j'en suis digne…

     

    Texte de Takeino - Illustration de Yoko.

    Merci de respecter leur travail : toute copie, même partielle, est interdite.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique